Hommage à l’artiste et ami Robert Duyf

Lustre de Robert DuyfRobert Duyf est un artiste néerlandais surtout connu pour son travail de peintre.
Au Domaine du Meunier, il est également possible d’avoir un aperçu de ses nombreux autres talents.

Voisin de Coen à Amsterdam fin des années 90, Robert Duyf est vite devenu un ami et c’est donc tout naturellement que l’on retrouve certains de ses travaux au Domaine du Meunier.

Moulages d’une ornementation de toiture

Lors de leur arrivée à Mortagne, Coen et Ariane ont dû restaurer la maison de la famille Parias avant que la location des chambres d’hôtes et appartements actuels ne soit possible. Les travaux ont donc débuté en 2004 incluant la restauration des façades. Dans les combles de la maison, parmi les nombreux objets, une palmette en zinc a été retrouvée. Grâce aux anciennes cartes postales sur lesquelles apparaissait la maison, il a été possible de savoir d’où provenait cet élément de décor : il s’agissait d’une ornementation qui prenait place sur les angles du toit mansardé.
Afin de redonner à la maison son aspect d’origine, Robert Duyf a donc effectué un moulage de la palmette pour ensuite réaliser 4 pièces qu’il a peintes et qui ont été repositionnées aux angles de la toiture.

Palmette et son moule
Palmette d’origine en zinc  et son moule
Palmette angle toit mansardé
Moulages de palmettes sur les angle du toit mansardé. À droite, l’angle de la maison a été détruit au cours de la seconde Guerre Mondiale. Il a été refait par la suite plus sommairement puisque l’arête et la gouttière en zinc ne porte ici aucun décor contrairement à l’autre côté.

Les mannequins Siegel

Dans un domaine très différent, Robert Duyf a travaillé à la restauration de trois mannequins de vitrine des années 30. Typique de cette époque, ces mannequins en plâtre peint de la célèbre marque Siegel (aujourd’hui siegel-stockman) ont été découverts en 2001 dans la vitrine défraîchie d’une boutique de laine à Cosne-sur-Loire. Cette échoppe était sur le point de fermer et la propriétaire a accepté de les vendre. Les trois mannequins sont donc partis de Cosne-sur-Loire en camion rouge pour ensuite être restaurés par Robert Duyf (plâtre et peinture) et enfin prendre place dans la salle à manger, le salon et dans la salle Parias Frères.

Mannequins Siegel
Les mannequins Siegel restaurés par Robert Duyf
Lustre de Robert Duyf
Le lustre bleu de Robert Duyf dans la salle Parias Frères

Lustre bleu et autoportrait

C’est également dans la salle Parias Frères que l’on peut découvrir deux autres œuvres de Robert Duyf, un autoportrait daté de 1997 et un lustre de la même époque. Ce large lustre bleu, créé pour une fête entre amis organisée dans le garage d’un collectionneur de voiture à Amsterdam, est constitué de fers à béton peints et de verres à pied. Il a fait partie durant quelques années du décor du Supperclub, boîte de nuit d’Amsterdam, pour ensuite venir illuminer la collection de flippers à Mortagne.

Autoportrait de Robert Duyf
Autoportrait de Robert Duyf qui nous a quitté en 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *