Stephen Eastaugh, artiste voyageur

Début des années 90, l’artiste australien Stephen Eastaugh travaillait dans le bar de Coen à Amsterdam. Depuis il a parcouru plus de quatre-vingts pays à travers tous les continents et certaines de ses œuvres sont à découvrir au Domaine du Meunier.

Stephen Eastaugh est avant tout un artiste voyageur.  Né à Melbourne en 1960, il est clairement marqué par la profession de marin de ses deux pères (biologique et adoptif). Tous les deux sont à l’origine de la « maladie » auto-diagnostiquée de Stephen Eastaugh : un besoin ininterrompu, incontrôlable et incurable de voyager. C’est sur les routes et au cours de ses séjours qu’il crée.
Diplômé du Victorian College of the Arts de Melbourne, il a présenté à ce jour plus de 100 expositions solo à travers le monde.

C’est en 1992 que Coen rencontre Stephen récemment arrivé à Amsterdam. Stephen cherchait un petit boulot pour pouvoir satisfaire son irrésistible besoin de voyages. Les projets et le personnage ont tout de suite plu à Coen qui lui propose un travail de plonge et à la sandwicherie. Il y restera jusqu’en 1998 avec quelques coupures nécessaires pour aller visiter de nouveaux pays.
À cette époque, Stephen Eastaugh possède un atelier à Amsterdam où il crée et il expose déjà dans différents pays, Australie, Pays-Bas, France, Bulgarie. Déjà son travail est empreint de ses voyages.

Pour la naissance de Timber, fils aîné de Coen et Ariane, Stephen réalisera deux dessins et écrira pour l’occasion une très belle histoire sur son amitié avec Coen. C’est à cette époque qu’il fait son premier voyage en Antarctique, un continent sur lequel il retournera régulièrement.

Stephen Eastaugh

Histoire amitié StephenCoen
Histoire écrite par Stephen Eastaugh sur son amitié avec Coen et la naissance de Timber

De son premier voyage sur ces terres glacées, il rapportera une série détaillant les 9  « bases » de la vie sur place. Peints sur des planches de bois récupérées sur le campement, Coen et Ariane feront l’acquisition de ces 9 petits formats.

Stephen Eastaugh Antarctique

Les œuvres d’Eastaugh sont souvent composées de matériaux issus des différentes cultures rencontrées au cours de ses voyages. Les textures sont fortes : bois, cire d’encaustique, bandages médicaux, tapis, tissus, broderies, papiers endommagés ou plus récemment coquilles.

Dans les gîtes sont exposées des œuvres dont certaines ont fait l’objet d’une exposition à Paris en 1997. Ces séries de petits formats font toutes apparaître des rubans de tissus placés de manière très géométrique, parfois associés à de la peinture ou d’autres  matériaux. Chaque œuvre représente un pays visité.
Certains tableaux sont en expo-vente, vous pouvez les acquérir, pour cela demandez-nous.

Gîte Silo1 Stephen EastaughGîte des Marins Stephen Eastaugh

Stephen Eataugh

Silo2 Stephen Eastaugh

Gîte du Passage Stephen Eastaugh
Les œuvres de Stephen Eastaugh dans les Gîtes et Silos

 Sur l’un des murs de la Salle Parias Frères, réalisé à la même période que la carte de naissance de Timber, vous pourrez admirer le très grand format Hot Water Bottle  Ice Cube. Peint sur des tuiles de bois traditionnelles d’Australie, ce personnage semble pris de folie entre une bouillotte chaude et une pluie de glaçons. Cette œuvre a d’abord été installée aux Pays Bas puis démontée lame par lame pour enfin être accrochée à Mortagne-sur-Gironde.

Hot Water Bottle Ice Cube Stephen Eastaugh
Hot Water Bottle Ice Cube, sur tuiles de bois traditionnelles d’Australie

Dans la bibliothèque se trouve la série favorite de Coen qui est aussi la première œuvre qu’il a acheté à Stephen. Intitulés Pleasantly horrible, ce sont 9 dessins réalisés sur papier froissé.

Plaisantly Horrible, Stephen Eastaugh
Pleasantly Horrible, Stephen Eastaugh

C’est également dans la bibliothèque que vous pourrez consulter un ouvrage dédié à l’artiste : Unstill Life
Pour découvrir son univers, visitez son site et nous vous conseillons cette petite vidéo sur l’un des séjours de Stephen Eastaugh en Antarctique :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *